Nos 2 Porte-bébés Nos 2 Porte-bébés

Porte-bébés

Portez votre enfant de 0 à 36 mois (à partir de 6 mois sans le kit d'extension). Ultra confortables en toute saison et physiologiques, le HoodieCarrier et le PhysioCarrier vous accompagnent pour les petits dodos chez vous comme les grandes balades à l'autre bout du Monde.
Tous les porte-bébés Comment choisir ?
Nos 3 Écharpes Nos 3 Écharpes

Écharpes

Pour les premiers mois, rien n’égalera jamais l’écharpe de portage et le peau à peau qu’elle permet. Cela favorise la régulation thermique, la lactation et stimule la sécrétion d’ocytocine… Pour bébé, l'écharpe permet de faire une transition avec le ventre maternel en prolongeant le sentiment de sécurité. La position physiologique amène une meilleure digestion et donc moins de reflux, coliques. 

 Le bonus ? Vous aurez les mains libres !
Toutes les écharpes Comment choisir ?
Sweat du Parent Sweat du Parent

Sweat du Parent

LE SWEAT DU PARENT, c'est toute l'année, dedans/dehors, avant/pendant/après bébé, pour femmes et mères/hommes et pères, économiquement intelligent et durable. (Compatible avec tous les moyens de portage).
Comment choisir ?
Soldes Soldes

4ème trimestre de grossesse

Soyons fiers et heureux pour nos enfants !

Pourquoi ? Parce que le portage physiologique se pratique de plus en plus, bien qu’il existe depuis la nuit des temps !

Même s’il est encore pratiqué en majorité par les mamans, les papas s’y mettent petit à petit et deviennent de plus en plus adeptes.

En tant que papa porteur, le portage représente pour moi un 4ème trimestre de grossesse. C’est être au plus proche de ce petit être qui a besoin d’être protégé. C’est ressentir un peu à notre tour ce que peut vivre la maman durant 9 mois. Ce petit corps tout chaud, qui dort, si paisiblement, cette respiration, cette tranquillité, cet apaisement. Cette toute nouvelle vie.

Ce sont des moments rien que pour nous avec notre enfant, des moments qui tissent, plus fort et quasiment instantanément, nos liens avec notre bébé.

Évidemment comme ça, tout de suite, ça paraît insurmontable. Que ce soit les nœuds, la peur de porter ce petit être, les réglages. Mais on essaie et finalement, on finit par adorer ça. (En plus, des tutos, notices, ateliers sont disponibles).

En tout cas, en tant que Papa, je peux vous dire que ça vaut la peine d’être vécu et j’aurai regretté de ne jamais avoir porté mes enfants.

Chers papas, portez vos bébés. Vous vous remercierez de l’avoir fait, pour vous, mais surtout pour eux. A l’heure où mon troisième bébé va pointer le bout de son nez il me tarde de visage et de pouvoir l’avoir juste là, tout contre moi.

Vincent, papa porteur d’Esteban et Olivia