Nos 2 Porte-bébés Nos 2 Porte-bébés

Porte-bébés

Portez votre enfant de 0 à 36 mois (à partir de 6 mois sans le kit d'extension). Ultra confortables en toute saison et physiologiques, le HoodieCarrier et le PhysioCarrier vous accompagnent pour les petits dodos chez vous comme les grandes balades à l'autre bout du Monde.
Tous les porte-bébés Comment choisir ?
Nos 3 Écharpes Nos 3 Écharpes

Écharpes

Pour les premiers mois, rien n’égalera jamais l’écharpe de portage et le peau à peau qu’elle permet. Cela favorise la régulation thermique, la lactation et stimule la sécrétion d’ocytocine… Pour bébé, l'écharpe permet de faire une transition avec le ventre maternel en prolongeant le sentiment de sécurité. La position physiologique amène une meilleure digestion et donc moins de reflux, coliques. 

 Le bonus ? Vous aurez les mains libres !
Toutes les écharpes Comment choisir ?
Sweat du Parent Sweat du Parent

Sweat du Parent

LE SWEAT DU PARENT, c'est toute l'année, dedans/dehors, avant/pendant/après bébé, pour femmes et mères/hommes et pères, économiquement intelligent et durable. (Compatible avec tous les moyens de portage).
Comment choisir ?

La théorie de l’attachement | Quel impact sur votre enfant ?

Si vous êtes pressés…

Selon la théorie de l’attachement, dès la naissance, votre bébé, a un besoin naturel et vital de créer des liens forts avec une personne en particulier (voire deux). Plus ces liens sont de qualité, plus la sécurité affective et émotionnelle de votre enfant est comblée !

Conséquences ?
  • votre enfant a confiance en vous et donc en lui
  • votre enfant gère ses émotions et son stress avec plus de facilité
  • votre enfant gagne en autonomie
  • votre enfant a donc toutes les chances de devenir un adulte heureux et épanoui !


Et maintenant, la question qui vous brûle les lèvres… Mais comment créer ces liens si importants pour votre enfant ? Pas de panique ! Si vous avez cliqué sur cet article, vous faites déjà certainement ce qu’il faut ;) Au cas où, voici un petit récap :
  1. écoutez les besoins de votre enfant prenez soin de lui avec régularité
  2. pratiquez l’allaitement, si possible
  3. pratiquez le portage (tous nos moyens de portage sont par ici !)
  4. accueillez ses émotions de manière bienveillante
  5. pratiquez l’écoute active.


Ce sujet vous intéresse ? Lisez sans plus attendre notre article complet ci-dessous !

Vous avez certainement déjà entendu parler de la théorie de l'attachement. Mais savez-vous vraiment d’où vient ce concept ? Bien que cette théorie ait vu le jour à la fin des années 1960, ce n'est que depuis une vingtaine d’années que les spécialistes de la petite enfance s'y intéressent réellement. Et pourtant, avoir connaissance des enjeux de cette théorie peut offrir un nouveau regard sur la parentalité et les premières années de vie de nos bébés. 

D'où vient cette théorie ? En quoi consiste-t-elle ? Et comment peut-elle influencer nos comportements et réactions de parents, ainsi que nos méthodes d'éducation ? On fait le point !

Quelles sont les origines de cette fameuse théorie de l’attachement ?

La théorie de l’attachement est née des travaux du psychiatre et psychanalyste britannique, John Bowlby. Dès le début de sa carrière, il s'intéresse aux conséquences résultant de la séparation précoce d’un enfant de ses parents.

Jusqu’à la fin de ses jours, il fait connaître ses critiques sur certaines théories avancées à son époque . Il estime que les études ne prennent pas assez en considération les relations entre l’enfant et son environnement. 

Suite à ce constat, en 1958 il écrit l’article “La nature du lien de l’enfant avec sa mère”. Pour la première fois, le terme d'attachement est avancé. Mais c’est en 1969 qu’il pousse davantage son analyse en publiant l’ouvrage “Attachement”, premier volume de la trilogie “Perte et attachement”. 

Note : De nos jours, cet ouvrage est toujours considéré comme une référence en matière de psychologie et de relation parent-enfant !

Peur du baby blues ? Connaissez-vous l’incontournable théorie de l’attachement ?

Définition 

Cette théorie avance le fait que tous les bébés ont un besoin inné et vital de construire un lien fort avec une personne spécifique. Du point de vue de l’évolution des espèces, Bowlby insiste sur le fait que nourrir un lien émotionnel solide avec une ou plusieurs "figures d’attachement” est essentiel à la survie de l’espèce, au même titre que boire, manger et dormir. 

Plus le lien créé avec sa figure dite d’attachement est solide et de qualité, plus votre bébé bénéficiera d’un sentiment de sécurité s’il rencontre une situation de stress ou de détresse.

La peur, la douleur et la fatigue sont autant de facteurs qui activent chez votre bout’chou son besoin de se rapprocher de sa figure d’attachement afin de s'apaiser. Une fois cette période de stress passée, votre enfant reprendra tranquillement ses activités en toute autonomie. 

 

Quels sont les 5 principaux comportements du bébé facilement repérables, signe de son besoin d’attachement ?

Pour créer ce lien d’attachement, un bébé dispose de 5 compétences innées tels que :

  1. les sourires
  2. les pleurs
  3. le regard
  4. les câlins et/ou
  5. les tétées. 

Dans les premières semaines, ces appels ne sont pas dirigés vers quelqu’un en particulier. Mais après quelques mois, sa figure d’attachement principale sera la plus à même de calmer les pleurs de votre bébé et de le rassurer. 

SI vous êtes désigné comme étant  la figure principale d’attachement, vous bénéficiez d’une relation privilégiée avec votre bébé. Vous l’avez peut-être même déjà remarqué ? Votre bébé discute, entame des babillages et sourit plus facilement avec vous qu’avec les autres adultes ? 

Alors, bravo ! Votre bébé vous fait confiance et vous considère comme sa source de réconfort et de sécurité affective numéro 1 !

Théorie de l'attachement, portage en écharpe de portage Love Radius

Qui devient cette figure d’attachement si importante aux yeux de votre bébé ? 

La personne qui devient la figure d’attachement principale est celle qui prend soin émotionnellement et physiquement de l’enfant, celle qui le stimule, celle qui est présente de façon régulière à ses côtés. 

Cette personne est qualifiée, par Bowlby, de caregiver (donneur de soin). Dans ses travaux de 1969, Bowlby affirme que le tout petit est en mesure de créer des liens d’attachement de différents niveaux. Ainsi, l’enfant possède une figure d’attachement principale et une ou plusieurs figures secondaires. Cette hiérarchie dépend de la qualité des soins donnés, ainsi que de leur régularité. 

Le plus souvent, la figure d’attachement principale est la mère, mais cela dépend bien sûr de la constitution de votre noyau familial et de votre organisation. 

En quoi avoir connaissance de la théorie de l’attachement peut être bénéfique pour votre enfant ?

Laissons maintenant la théorie de côté et concentrons-nous sur la pratique au quotidien ! Concrètement, en quoi fournir un cadre affectif et émotionnel sécurisant est-il bénéfique pour le développement de votre bébé ? En quoi un lien d’attachement fort participe-t-il au développement moteur et cognitif de votre enfant ?

Développez un sentiment de sécurité chez votre bébé

Grâce au lien d’attachement fort qu’il entretient avec vous, votre bébé bénéficie d’un cadre rassurant et d’un sentiment de sécurité. Ce sentiment de sécurité lui est essentiel pour se développer dans les meilleures conditions.

Concrètement, votre enfant apaisé pourra s’éloigner petit à petit de vous pour aller explorer son environnement car il sait qu’en cas de besoin, vous serez là pour lui. 

 

Aidez votre bébé (et vous-même) à faire face à la tant redoutée angoisse de la séparation

La période entre 6 et 9 mois est jalonnée de grands chamboulements plus ou moins faciles à gérer pour un tout petit. D’un côté, ses capacités motrices sont en plein développement et, de l’autre, l’angoisse de la séparation et la peur de l’inconnu pointent le bout de leur nez. 

Cependant, grâce au lien d’attachement fort qui s’est créé depuis sa naissance entre vous, votre bébé détient toutes les clés pour faire face à ces premiers défis de la vie. 

Par exemple, le moment, tant redouté des parents, de l’arrivée à la crèche se fait beaucoup plus facilement chez un bébé dont la sécurité affective et émotionnelle a été créée et renforcée au fil des mois. Votre départ est beaucoup moins perturbant pour votre bébé car il vous fait confiance et sait que vous allez revenir très vite. 

Encouragez l’autonomie de votre bébé et renforcez sa confiance en lui

La figure d’attachement est le socle qui permet à l’enfant de partir explorer le monde de façon sécure. 

Grâce à ces liens d’attachement, votre enfant gagne en autonomie tout en sachant qu’en cas de besoin il pourra revenir vers vous. D’où l’importance de la qualité de ses liens d’attachement. Plus ils sont de qualité, plus votre enfant aura confiance en lui et sera autonome. 

Vous avez déjà certainement entendu de la part de certaines personnes que votre enfant est trop dépendant de vous et qu’il n’arrivera jamais à se détacher de vous. Or, grâce aux nombreuses études sur le sujet (Bowlby 1969/1982 ; Ainsworth 1972 ; Guedeney 2017), on sait aujourd’hui qu’une fois ses besoins de sécurité et de proximité comblés, votre enfant peut se diriger vers l’autonomie en toute confiance. 

En grandissant, le besoin de proximité physique laisse place au besoin d’accessibilité. Ainsi, vers 3 ans, votre enfant n’aura plus autant besoin de  proximité physique avec vous qu’il ne l’avait avant cet âge. En revanche, il a besoin de savoir que vous êtes accessible et disponible s’il en a besoin. Ainsi, rassurez-vous (ainsi que votre entourage), ce n’est pas parce qu’il vous suit partout aujourd’hui que cela va durer toute sa vie !

Aidez votre bébé à gérer son stress et ses émotions

Créer et renforcer des liens d’attachement avec son tout petit est primordial pour son développement et son bien-être. Grâce à des liens d’attachement forts et sécures tissés ses premières années, votre enfant sera capable de mieux gérer son stress et ses émotions. Il sera capable d’affronter plus facilement les difficultés. En bref, il aura toutes les chances de devenir un adulte épanoui !

 

Découvrez comment favoriser l’attachement au quotidien

Afin de devenir autonome, votre enfant a besoin de se sentir protégé et réconforté. Au quotidien, plusieurs actions et réactions permettent de répondre à ses besoins. En voici quelques unes :

  • être à l’écoute des besoins de votre bébé (change, alimentation, câlins, etc.
  • être régulier dans les soins de votre bébé (tous les jours, avec la ou les mêmes personne) ;
  • pratiquer l’allaitement ;
  • pratiquer le portage ;
  • accueillir ses émotions de manière bienveillante ;
  • pratiquer l’écoute active.

Devenir parents n’est pas simple tous les jours. Essayer, recommencer, tâtonner, chercher des solutions, comprendre les pleurs de son bébé, sont autant de comportements qui jalonnent la vie de parents. 

Même si les premières semaines, vous ne savez pas toujours à quoi correspondent les pleurs de votre enfant et vous mettez du temps avant de comprendre ce dont il a besoin, ce n’est pas grave ! Ne culpabilisez pas ! Le lien d’attachement se construit au fil des mois. On peut tous se tromper et se corriger. 

Le principal est que votre présence, votre réconfort et vos soins soient constants et réguliers.


Les 4 raisons de connaître la théorie de l'attachement

S’il y a une chose à retenir de cet article, c’est qu’avoir connaissance de la théorie de l’attachement et d’appliquer ses principes au quotidien, apporte à votre enfant toutes les ressources nécessaires à son épanouissement et à son développement. En résumé, en mettant en pratique les fondements de cette théorie vous :

  • développez chez votre bébé un sentiment de sécurité ;
  • encouragez l’autonomie de votre bébé et sa confiance en lui ;
  • aidez votre bébé à faire face à l’angoisse de la séparation ;
  • aidez votre bébé à gérer son stress et ses émotions.

Alors, à vous de jouer ;)

Sources :